Commander du Clos de Tsampéhro Rouge

 

L’assemblage

 

Mariage aristocratique entre le « seigneur » valaisan Cornalin et le trio bordelais (Merlot, Cabernet Franc et Cabernet Sauvignon), le Tsampéhro Rouge est taillé pour rejoindre le club des grands vins de garde. Vinifié et élevé longuement au contact du chêne – permettant ainsi de canaliser toute les énergies issues de son assemblage – il est destiné à accompagner les meilleurs moments gastronomiques. Se révélant à la fois puissant et d’une grande richesse aromatique, il n’en possède pas moins une âme élégante et très sensuelle.

 

Le Cornalin (env. 35-50%) sert de fil conducteur: il offre à l’assemblage une assise équilibrée et une force fruitée hors-norme. Le Merlot (env. 35%) apporte sa générosité d’épices et de fruits rouges ainsi que sa texture veloutée et soyeuse. La combinaison des Cabernet (env. 30%) amène de la fraîcheur et une palette aromatique tournée résolument vers les notes de cuir, de réglisse et de moka. Ils sont également les garants du potentiel de conservation.

 

La conception de notre vin

 

Nous procédons à une macération pré-fermentaire à froid sur une vendange la plus
intègre possible – sans foulage – en cuve tronconique pendant 7 à 12 jours avec seulement quelques pigeages pour éviter une importante extraction des tannins. L’éraflage est géré dans des proportions propres au contexte de chaque millésime, notamment concernant la maturité phénolique des rafles. Toutes les opérations de cuvage sont menées dans des cuves tronconiques en chêne de 10 hl permettant facilement les opérations manuelles de pigeage (limitations des remontages). Dès que les fermentations sont terminées, le vin est soutiré en barrique pour y faire sa fermentation malolactique.  Les marcs sont soumis au pressurage. Ces cuves de vinification sont équipées d’une cheminée en inox permettant la fermeture étanche du vase et la mise à l’abri du vin. A l’issue de la deuxième fermentation, les vins restent dans leurs fûts de 228 litres et 500 litres pour y poursuivre leur élevage pendant 2 ans sans soutirage. À l’issue de l’élevage, les vins sont assemblés mais ils ne sont pas collés et une très légère filtration est accomplie juste avant la mise en bouteille.

 

Potentiel de garde

 

Le Tsampéhro Rouge se profile sur une garde de 10 à 15 ans, voire davantage sur les grands millésimes.

 

Les avis des experts

 

 Le passeport de nos cépages 

– Le Cornalin –

Surface cultivée 

145 hectares en Valais uniquement ce qui représente 0.76% du vignoble suisse. (Source: Swiss Wine, 2019)

Il y a en 3’000m2 au Clos de Tsampéhro.

Son histoire

L’ancien « Rouge du Pays » fût le premier vin coloré du Valais. Sauvé in-extremis de la disparition à l’arrivée des cépages modernes, il règne aujourd’hui en véritable « seigneur » des vins valaisans. A la condition d’une parfaite maitrise à la vigne, le Cornalin donne des vins veloutés, d’une belle couleur rubis. Le bouquet donne des notes de cerise, de griotte, de cannelle et de cacao. Soumis à rendements bien maitrisés, il offre un fantastique potentiel de garde. Sa vigueur est plutôt moyenne, mais irrégulière pour une maturité de 1ère  époque.

L’info du Dr. José Vouillamoz: « Le test ADN a démontré qu’il s’agit d’un croisement naturel entre deux cépages valdôtains, le Petit Rouge et le Mayolet. Né au Val d’Aoste, il a probablement été introduit en Valais il y a fort longtemps par le Grand-Saint-Bernard, alors qu’il a disparu dans sa vallée d’origine. »

 

– Le Merlot –

Surface cultivée 

1’154 hectares en Suisse ce qui représente 6.09% du vignoble suisse. (Source: Swiss Wine, 2019)

Il y a en 4’500m2 au Clos de Tsampéhro.

Le Merlot est un cépage de la Gironde (Bordeaux) issu d’un croisement naturel entre le Cabernet Franc et la Magdeleine Noire des Charentes. Le Merlot a été planté au domaine de l’Etat du Valais en 1926 à partir de greffons tessinois. A bonne maturité, l’arôme du Merlot est nettement fruité, rappelant la cerise, la prune et la mûre. Au viellissement, il génère aussi un bouquet de réduction aux notes d’humus, de sous-bois, de truffe, de gibier. En assemblage avec le Cabernet, il confére une attaque veloutée qui complète la struture tannique du premier. Il propose également une belle tenue à la garde, particulièrement en barrique. Sa vigueur est moyenne à élevée pour une maturité de 2ème  époque.

 

– Le Cabernet Sauvignon –

Surface cultivée 

65 hectares en Suisse ce qui représente 0.34% du vignoble suisse. (Source: Swiss Wine, 2019)

Il y a en 1’600 m2 au Clos de Tsampéhro.

Issu d’un croisement entre le Cabernet Franc et le Sauvignon Blanc, le Cabernet Sauvignon reste un plant emblématique du Bordelais. Il convient parfaitement bien à un élevage prolongé en barrique pour aboutir à des crus de haut potentiel de garde. A bonne maturité, le Cabernet Sauvignon exprime des arômes intenses de cassis et de fraises des bois. Quand les étés sont très chauds, il est dominé par des notes de menthe, de réglisse, de bois de cèdres associés à des caractères empyromatiques puissants évoquant le bois brûlé, la cendre froide. Sa vigueur est plutôt moyenne  pour une maturité de 3ème  époque.

 

– Le Cabernet Franc –

Surface cultivée 

71 hectares en Suisse ce qui représente 0.37% du vignoble suisse. (Source: Swiss Wine, 2019)

Il y a en 1’400 m2 au Clos de Tsampéhro.

Originaire également du Bordelais, ce cépage connait une large diffusion internationale. Il fait aussi la réputation de fameux vins rouges de la Loire. Les grappes doivent être d’une maturité parfaite pour donner des vins soyeux à velouté, qui développe des odeurs minérales, mentholées et de fruits rouges (cassis). Assemblé au Merlot, son caractère rustique s’efface et il confère fraicheur, force et complexité aromatique. Sa vigueur est plutôt moyenne à élevée pour une maturité de 2ème époque.

 

Les archives de nos fiches techniques